Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 09:45

Le 1er juillet les hôpitaux de Nérac et Agen fusionneront dans une même entité administrative.

Ce processus de fusion a été initié par les médecins de l’hôpital de Nérac début 2015. Le principe de la fusion a été adopté par délibération du conseil de surveillance des hôpitaux de Nérac et Agen au début de l’été 2015. Cette fusion repose sur les principes d’une note très précise qui pose le cadre de cette démarche. Vous trouverez en fin de cet article cette note, d’une importance majeure : en effet, c’est sur ce texte et sur rien d’autre que se déroule le processus de fusion. Le Directeur de l’Hôpital d’Agen-Nérac emploie souvent l’expression de « rigueur d’un greffier » dans son application à suivre cette note pour respecter la parole de l’institution, et par ricochet celle des conseils de surveillance des deux hôpitaux. Je précise que lors du conseil de surveillance du 24 juin 2015, il n’y a eu aucune opposition sur le sujet.

Aujourd’hui, il existe une petite mobilisation autour d’un comité de vigilance qui s’est constitué à l’initiative de l’association des élus communistes. Jean-Claude Baury et Edith Busquet, tous deux siégeant au conseil municipal de Nérac en sont les animateurs. Lorsque je parle de « petite mobilisation », il n’y a rien de péjoratif, car je respecte ce comité de vigilance, ceux qui le font vivre, et mon amitié et ma confiance pour les élus qui l’animent sont sans faille. Mais les chiffres parlent : alors que nous sommes sur un bassin de vie de près de 30 000 habitants, la pétition lancée par le comité de vigilance est signée par moins de 400 personnes sur 3 marchés ; les réunions organisées par le comité de vigilance ne dépassent pas les 60 personnes ; le rassemblement vendredi devant l’hôpital n’atteignait pas les 100 personnes. Certes il y a plus de 1000 personnes qui «aiment» la page Facebook du comité de vigilance, et cela marque un soutien fort des usagers à l'hôpital. Mais s’il y a un attachement évident des habitants de l’Albret pour leur hôpital, il n’y a cependant pas une mobilisation populaire sans égale pour manifester une quelconque inquiétude sur le terrain.

J'ai fait le choix de ne pas participer aux réunions du comité de vigilance, par souci de clarté du message. Pour ma part, très clairement, je joue la carte institutionnelle à la place d’élu qui est la mienne, dans les différents mandats que j’exerce et au conseil de surveillance de l’hôpital. Je pars du principe que je peux travailler en confiance avec la direction de l’hôpital et aujourd’hui cette confiance n’a pas été trahie. J’ai des rencontres ou des contacts téléphoniques hebdomadaires avec Didier Lafage, Directeur des hôpitaux d’Agen et Nérac.

Par ailleurs, ma porte est ouverte à tous pour échanger au sujet de l’hôpital : j’ai reçu des agents de l’hôpital qui souhaitaient des explications sur ma position ; j’ai reçu, avec Martine Palaze, présidente du conseil de surveillance, la CGT durant près de 2h ; j’ai reçu le comité de vigilance ; j’ai organisé à destination des 450 élus des 34 communes du futur Albret communauté une réunion d’information avec la Direction de l’hôpital.

La présence hospitalière et la qualité de l’offre de soin sont une préoccupation permanente des élus de Nérac. Notre contrat de mandat avec les Néracais, composé de 57 actions, précise à l’action 27 : « Veiller, au sein du conseil de surveillance de l’hôpital, à la qualité de l’offre de santé hospitalière ». C’est ce que nous faisons. Pour nous, élus au conseil de surveillance, la fusion, loin d’être un gros mot, est une des solutions, dans le contexte actuel, pour y parvenir, dans le cadre de la note précisant les conditions de cette fusion.

Notre travail d’élu dans le cadre que j’ai précisé n’est certainement pas médiatiquement spectaculaire, malheureusement moins visible qu’une page Facebook sur laquelle je me fais interpeller par des personne sous pseudonyme ne permettant pas de les identifier ; mais notre travail est sérieux, précis, sincère, et va dans ce que nous croyons être l’intérêt général et la pérennisation de la présence hospitalière en Albret. Mon action et celle des élus du conseil de surveillance s’inscrit donc bien dans la continuité de la démarche engagée en 2015.

Comité de vigilance / Elus au conseil de surveillance : méthodes différentes, objectif commun.

Note posant les bases de la fusion des hôpitaux d'Agen et Nérac

Repost 0
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 09:04

Lundi matin

Ecole Jean Rostand

 

Lundi après-midi

Valorisation du gilet jaune dans les transports scolaires avec le SUA (Cité scolaire de Nérac)

Réunion avenir de la régie des eaux (Mairie)

Réunion Inspecteur d’Académie (Xaintrailles)

 

Mardi matin

Réunion service transports scolaires (Mairie)

Comité de pilotage Natura 2000 (Mairie)

Rendez-vous (Mairie)

 

Mardi après-midi

Réunion d’encadrement (Mairie)

Conseil d’école (Ecole Jean Rostand)

 

Mercredi matin

Ecole Jean Rostand

 

Mercredi après-midi

Rendez-vous avec des élus de Pavie (Mairie)

Bureau municipal (Mairie)

Réunion chemin de halage Garenne (Mairie)

Inauguration travaux ESAT (Nérac)

Réunion de quartier (Espace d’Albret)

 

Jeudi matin

Réunion PLU (Mairie)

Rendez-vous (Hôtel du Département)

 

Jeudi après-midi

Réunion de travail service Education (Hôtel du Département)

Vernissage exposition (Cité scolaire)

Présentation d’un livre (Lycée hôtelier)

Conseil municipal (Mairie)

 

Vendredi matin

Réunion des vice-présidents (Hôtel du département)

 

Vendredi après-midi

Visite collège Boucheron (Castillonès)

 

Samedi matin

Rendez-vous (Mairie)

 

Samedi après-midi

Mariage (Mairie)

 

Dimanche après-midi

Audition école de danse (Espace d’Albret)

Repost 0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 08:47

Lundi matin

Ecole Jean Rostand

 

Lundi après-midi

Commission départementale de coopération intercommunale (Préfecture)

Bureau CCVA (Maison Aunac)

 

Mardi matin

Ecole Jean Rostand

 

Mardi après-midi

Ecole Jean Rostand

Rendez-vous (Mairie)

Commission des finances (Mairie)

Réunion majorité municipale (Mairie)

 

Mercredi matin

Ecole Jean Rostand

 

Mercredi après-midi

Bal du printemps (Espace d’Albret)

Rendez-vous (Mairie)

Assemblée générale syndicat transports scolaires (Aiguillon)

 

Jeudi matin

Rendez-vous et réunions CCVA (Maison Aunac)

Réunion de chantier maison de santé (Zone du Pin)

Réunion mensuelle police/gendarmerie (Mairie)

 

Jeudi après-midi

Réunion de travail service transports scolaires (Hôtel du Département)

Rendez-vous (Hôtel du département)

Assemblée générale Crédit Mutuel (Nérac)

 

Vendredi matin

Réunion des vice-présidents (Hôtel du département)

Remise de tablettes (Collège Ducos du Hauron)

 

Vendredi après-midi

Point presse Maison de santé (Zone du Pin)

Rendez-vous (Mairie)

 

Samedi matin

Rendez-vous (Mairie)

Vernissage exposition « Je suis… 47 pépites » (Place de la Mairie)

 

Dimanche

Journée des partenaires de l’USN (Stade André Duprat)

Repost 0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 16:38

Lundi matin

Ecole Jean Rostand

 

Lundi après-midi

Réunion lancement Maison de santé (Maison Aunac)

Réunion de travail musée (Mairie)

Réunion des chefs de services Nérac (Mairie)

Assemblée générale « Le Kiosque »

 

Mardi matin

Ecole Jean Rostand

 

Mardi après-midi

Ecole Jean Rostand

Rendez-vous avec Mme le Préfet (Mairie)

Réunion Contrat territorial Unique (Maison Aunac)

 

Mercredi matin

Ecole Jean Rostand

 

Mercredi après-midi

Bureau municipal (Mairie)

Vœux hôpital

Rendez-vous (Mairie)

 

Jeudi matin

Rendez-vous et réunions CCVA (Maison Aunac)

 

Jeudi après-midi

Commission éducation (Hôtel du Département)

Rendez-vous (Mairie)

 

Vendredi matin

Commission permanente (Hôtel du Département)

Réunion des vice-présidents (Hôtel du département)

 

Vendredi après-midi

Rendez-vous (Mairie)

Vœux au personnel du département (Boé)

Vœux de la municipalité (Réaup-Lisse)

 

Samedi matin

Marché aux truffes (Salle des Ecuyers)

 

Samedi après-midi

Cérémonie de la Sainte Barbe (Lamontjoie)

 

Dimanche matin

Assemblée générale de l’Académie des menteurs (Moncrabeau)

 

Dimanche après-midi

Remise de prix gymnastique (Gymnase dieulivol)

 

Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 20:28

Lors des vœux au personnel municipal vendredi 8 janvier, j’ai évoqué deux sujets : les contraintes financières du moment compte tenu du contexte inédit de baisse des dotations de l’Etat, et donc les efforts tous azimuts qu’il fallait réaliser. Concernant le personnel municipal, j’ai ouvert le débat sur leur temps de travail qui à Nérac est inférieur à la durée légale annuelle qui est de 1607 heures.

Le journal Sud-Ouest a publié aujourd’hui un article sur le sujet (voir le lien en bas de cette page).

Le sujet étant donc maintenant dans le débat public, je diffuse ici (voir le lien en bas de cette page) le discours que j’ai prononcé devant les agents de la ville de Nérac qui précise dans quel état d’esprit j’aborde cette question, et surtout pourquoi et comment.

Malgré tout, je souhaite apporter quelques précisions suite à l’article de Sud-Ouest. La personne représentant le personnel interrogée dans l’article politise de façon assez peu opportune ce débat en précisant que la 6ème semaine de congés payés avait été octroyée en 1982 par un maire communiste (André Garbay), qu’elle avait été maintenue par un maire de droite (Jean-Louis Brunet) et qu’elle est remise en cause par un maire socialiste qui s’inscrirait dans la lignée de la politique antisociale du gouvernement actuel. Au-delà du fait que cette « analyse » ne me semble pas être à la hauteur des enjeux auxquels nous sommes confrontés, je ne parviens pas à me considérer comme un maire antisocial. En temps utiles, je publierai un bilan social de notre politique à l’égard du personnel municipal depuis 2008 et je pense que mon équipe n’aura pas à rougir…

Par ailleurs, il est important que chacun ait à l’esprit le fait que les efforts nécessaires pour passer la tempête concerneront tout le monde : les usagers des services municipaux si certains tarifs augmentent, les contribuables si certains abattements fiscaux sont supprimés, les agents municipaux si leur temps de travail augmente. Quant aux économies, elles toucheront aussi tous les secteurs de la vie municipale sans exception. C’est là que des esprits perspicaces (cela m’est remonté) demandent si les efforts concernent aussi les élus sur leurs indemnités. La réponse est oui, et depuis 2008 ! En effet, lors de notre première élection, le taux d’indemnisation des élus a été fixé largement en dessous du maximum autorisé, à tel point que tous les ans, ce sont 30 000 € qui sont économisés au total, soit 240 000 € depuis 2008. Enfin, je rappelle aussi que depuis 2008, toutes les réceptions de la Mairie (cérémonies, accueil de délégations diverses…) sont servies par les élus dont la plupart ne sont pas indemnisés, ce qui constitue une économie en dépenses de personnel non négligeable, les réceptions ayant quasiment toutes lieu le soir, le week-end…ou les jours fériés.

Bref, je n’avais pas imaginé que mettre au débat ce sujet se passerait sans un peu de rugosité dans les rapports sociaux agents/élus ; mais ce débat, je l’aborde avec sérénité et détermination, dans l’esprit et dans le cadre de mon discours devant les agents de la ville de Nérac le 8 janvier.

Repost 0
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 21:41

Retrouvez ci-dessous le discours que j'ai prononcé ce soir à l'Espace d'Albret devant plus de 600 Néracais et élus de l'Albret.

 

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 06:38

Retrouvez l’interview parue hier dans La Dépêche en cliquant sur le lien suivant :

http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/04/2249242-les-impots-n-augmenteront-pas-jusqu-en-2020-2020.html

Repost 0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 08:49

La soirée des vœux de la municipalité de Nérac aura lieu

Jeudi 7 janvier

à 19h30

à Espace d’Albret

Vous y êtes cordialement invité(e) !

 

Agenda du 4 au 10 janvier 2016

 

Lundi matin

Ecole Jean Rostand

 

Lundi après-midi

Réunion des chefs de services CCVA (Maison Aunac)

Réunion des chefs de services Nérac (Mairie)

 

Mardi matin

Réunion de travail Inspection Académique (Inspection Académique)

 

Mardi après-midi

Rendez-vous (Mairie)

Vœux EHPAD (Sos)

Assemblée générale syndicat agricole (Salle Lapeyrusse)

 

Mercredi matin

Ecole Jean Rostand

 

Mercredi après-midi

Bureau municipal (Mairie)

Rendez-vous (Mairie)

 

Jeudi matin

Rendez-vous et réunions CCVA (Maison Aunac)

Départ directeur des routes (Hôtel du Département)

Réunion Lucette Lousteau (Agen)

 

Jeudi après-midi

Rendez-vous (Mairie)

Assemblée générale jeunes agriculteurs (Lycée hôtelier)

Vœux de la municipalité de Nérac (Espace d’Albret)

 

Vendredi matin

Réunion des vice-présidents (Hôtel du département)

 

Vendredi après-midi

Rendez-vous (Mairie)

Vœux au personnel communal de Nérac (Espace d’Albret)

 

Samedi matin

Rendez-vous (Mairie)

Vœux de la municipalité de Poudenas (Poudenas)

 

Samedi après-midi

Vœux de différentes municipalités du canton : Francescas, Fréchou, Saumont, Sainte Maure de Peyriac, Sos (à partager avec Marylène PAILLARES, Olivier CAMPAN et Christiane CARLESSO)

 

Dimanche matin

Vœux de la municipalité de Calignac (Salle des fêtes)

 

Dimanche après-midi

Vœux de la municipalité de Lasserre (Salle des fêtes)

Repost 0
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 21:37

La fermeture de la maison Labadie, commerce emblématique de Nérac depuis plus de 100 ans, et le projet Intermarché, alimentent des conversations avec un constat et une « prédiction » entendus à plusieurs reprises : « Tout ferme au centre-ville et le projet Intermarché va accentuer ce phénomène.» Ce sentiment, je parle bien de sentiment, est renforcé par le climat de morosité du moment et par ce caractère très français qui préfère ne voir que les trains qui n’arrivent pas à l’heure.

Tout d’abord, la situation du commerce et de la création d’entreprises à ce jour n’est pas aussi noire que l’on voudrait bien le croire en termes de dynamique. Le tableau issu de la page Nérac du site de l’INSEE laisse apparaître qu’après avoir atteint un plancher en 2012, le nombre de création d’entreprises à Nérac augmente en 2013 et 2014.

 

Si on limite le centre-ville à l’intérieur des Allées d’Albret, quelques exemples d’ouvertures d’activités commerciales et économiques viennent illustrer ce fait depuis 2012 : agence d’intérim Armandie rue Lafayette, Cave à vin rue Fontindelle, Epicerie orientale Allées d’Albret, magasin de cigarettes électroniques rue Gambetta, Café-restaurant Le Concert quai Lusignan, Librairie rue Armand Fallières, bijouterie cours Romas, boucherie rue Gambetta, restaurant Le Buffet allées d’Albret, magasin de sous-vêtements rue Fontindelle, magasin de prothèses auditives allées d’Albret, agrandissement de l’hôtel Henri IV place de la poste… Et si on élargit au-delà des allées d’Albret tout en restant au centre-ville, on peut ajouter le magasin de loisirs créatifs rue du champ de foire, le garage automobile boulevard Pierre de Coubertin ou Abri-France Place du Foirail. Ce sont là des faits. J’en oublie certainement et n’évoque pas les zones d’activités.

Concernant le projet Intermarché, si je l’ai soutenu, c’est parce-qu’il s’agit d’un projet mesuré et parce-que je considère qu’il va accroitre l’attractivité de notre commune dans son ensemble. Il va de plus permettre à des commerçants néracais de devenir propriétaires de leur local commercial ce qui démontre de leur part leur volonté de pérenniser et de développer leur activité : ils investissent à Nérac parce qu’ils croient au potentiel de cette ville. Je ne considère donc pas que ce projet va à l’encontre du maintien d’un centre-ville attractif. Au contraire cela créé un ensemble dynamique.

Ceci étant dit, il n’est pas question de rester inactif concernant le centre-ville, et durant six ans, nous ne l’avons pas été : depuis 2008, nous avons créé les arrêts minutes, aménagé le parking du Foirail et de la place Bétuing, goudronné celui de la médiathèque ; nous avons mené des campagnes régulières de sensibilisation à un stationnement raisonnable ; nous avons mis à la disposition des commerçants une page gratuite sur le site internet de la Ville ; nous avons instauré un service de transport à la demande pour les seniors le mardi en plus du samedi pour les mener faire leurs achats en ville ; nous avons élargi les horaires de la police municipale, en partenariat avec la gendarmerie en période estivale et période de fêtes pour de l’ilotage notamment en fin de journée ; nous avons recentré les achats municipaux dans les commerces et entreprises néracaises ; nous avons accompagné toutes les manifestations organisées par le groupement des commerçants (Noël en Or, braderie…) ou par d’autres commerçants (semaine du goût par exemple).

Réélus en 2014, nous avons mis en place une aide forfaitaire à la pierre de 2000 € pour tous travaux visibles depuis le domaine public dans le périmètre du Secteur Sauvegardé (centre-ville) : cette aide concerne aussi les commerçants qui modifient la façade de leur commerce. Pour atténuer les contraintes liées au Secteur Sauvegardé, la taxe d’aménagement est minorée à 1% dans ce périmètre pour ne pas pénaliser ceux qui investissent au centre-ville. Enfin, plusieurs projets seront mis en œuvre durant ce mandat lourd de contraintes financières : le Cours Romas sera « rafraichi » avec l’homogénéisation des coloris du mobilier urbain et le changement des luminaires aujourd’hui désuets ; une OCM (Opération Collective de Modernisation) sera mise en place avec des fonds européens notamment (en attente) pour aider les commerçants et artisans à moderniser leur outil de travail et le service rendu à leurs clients ; la collecte des cartons le jeudi (service que peu de communes ont mis en place) sera maintenue malgré le coût en personnel qu’elle représente ; enfin nous travaillons à une expérimentation innovante que nous souhaitons mener rue Armand Fallières dans un premier temps pour aider de jeunes commerçants à se lancer dans leur activité.

Puis, de façon globale, nous travaillons à faire de notre ville une ville attractive pour les familles, avec un niveau important de services au public, avec des installations sportives nombreuses et de qualité, avec une programmations culturelle qui contribue au rayonnement de Nérac et qui fait venir du monde, avec des animations variées tout au long de l’année, avec une lutte acharnée contre la désertification médicale (zone de santé du Pin, maison de santé pluriprofessionnelle), avec une politique offensive pour l’habitat (OPAH, nouveaux lotissements de Plaisance et Bourdilot)… Par ailleurs, nous saisissons toutes les opportunités qui nous permettent de faire venir du monde à Nérac sur plusieurs jours : colloques, manifestations sportives (comme le championnat de France de course d’orientation), congrès (comme le congrès national des semenciers). Une émission télé comme Midi en France il y a quelques jours contribue à la notoriété de notre territoire. Cet ensemble d’actions contribue certainement à nous faire gagner des habitants ce qui n’est pas le cas de toutes les communes comparables à Nérac en Lot-et-Garonne.

 

Bref, il est nécessaire, pour ne pas se tromper, de regarder la situation telle qu’elle est, sans l’enjoliver, mais sans non plus la dramatiser. Retroussons-nous les manches et faisons vivre ce territoire que nous aimons tous !

 

Interview de Jean-Louis Brunet

Sur un tout autre sujet, vous trouverez ci-dessous l’interview de mon prédécesseur Jean-Louis Brunet parue le 17 octobre dans La Dépêche :

http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/17/2199359-jean-louis-brunet-en-2008-j-aurais-ete-battu-aussi.html

 

Agenda du 2 au 8 novembre 2015

 

Lundi matin

Ecole Jean Rostand

 

Lundi après-midi

Réunion des chefs de services CCVA (Maison Aunac)

Réunion des chefs de services Nérac (Mairie)

Bureau municipal (Mairie)

 

Mardi matin

Réunion de travail (Mairie)

Rendez-vous (Mairie)

 

Mardi après-midi

Déjeuner enseignement privé (Hôtel du Département)

Conseil Départemental de l’Education Nationale (Préfecture)

Conseil d’administration collège Nérac (Cité scolaire)

Conseil d’école (Ecole Jean Rostand)

Réunion de la majorité municipale (Mairie)

 

Mercredi matin

Ecole Jean Rostand

 

Mercredi après-midi

Bal de l’automne (Espace d’Albret)

Commission d’appel d’offres Agrinove (Maison Aunac)

Réunion Agrinove (Maison Aunac)

 

Jeudi matin

Rendez-vous et réunions CCVA (Maison Aunac)

Rendez-vous (Mairie)

 

Jeudi après-midi

Réunion service des routes département (Mairie)

Conseil d’école (Ecole Jean Moulin)

 

Vendredi matin

Réunion des vice-présidents (Hôtel du département)

 

Vendredi après-midi

Commission des infrastructures (Hôtel du Département)

Réunion universités (Hôtel du Département)

Rendez-vous (Mairie)

 

Samedi matin

Récup plantes (Ateliers municipaux)

Rendez-vous (Mairie)

Repost 0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 20:38

Face au drame que vivent les réfugiés, j’avais envie d’écrire un long texte pour relever la tristesse que m’inspirent certaines positions faux-cul voire racistes qui fleurissent sur les réseau sociaux, par exemple celle de tous ceux qui se découvrent une passion soudaine pour les SDF français qu’il faudrait à leur sens mieux aider (à la place des migrants bien évidemment), alors qu’hier encore ils considéraient ces mêmes SDF comme des parasites… J’avais envie aussi de relever le soupçon qu’éveillent en moi ceux qui portent leur générosité en étendard, de façon aussi voyante que suspecte. Mais finalement je me contenterai d’un texte court.

L’opinion publique est majoritairement hostile à l’accueil de réfugiés. Parce que c’est la crise, parce-que des millions de Français vivent mal. Pour bien d’autres raisons encore.

Aujourd’hui, chaque élu en responsabilité, quel que soit son engagement militant, philosophique ou religieux se retrouve face à sa conscience. Nous élus, devons-nous aller dans le sens de l’opinion majoritaire, ou devons-nous agir en conformité avec nos convictions les plus profondes ?

Je suis un citoyen français, mais aussi un élu de la République. Citoyen – Français – Elu – République. Ces mots ont un sens.

Ma position est simple : je considère qu’il s’agit d’un devoir humain et moral évident d’ouvrir nos cœurs, et donc de se mettre en situation de prendre notre part au soulagement de ce drame.

J’ai fait part cet après-midi de ma position à mes adjoints, que je réunis toutes les semaines en bureau municipal. Je connais la valeur de chacun et ne doutais pas qu’ils partageraient mon sentiment. Cela a été le cas.

Cet accueil, si la situation se présente, se fera alors de façon simple, digne, et efficace.

J’ai donc informé la Préfecture notre possibilité d’accueillir à Nérac une famille, dans le cadre qui sera défini par l’Etat.

Repost 0