Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 20:38

Face au drame que vivent les réfugiés, j’avais envie d’écrire un long texte pour relever la tristesse que m’inspirent certaines positions faux-cul voire racistes qui fleurissent sur les réseau sociaux, par exemple celle de tous ceux qui se découvrent une passion soudaine pour les SDF français qu’il faudrait à leur sens mieux aider (à la place des migrants bien évidemment), alors qu’hier encore ils considéraient ces mêmes SDF comme des parasites… J’avais envie aussi de relever le soupçon qu’éveillent en moi ceux qui portent leur générosité en étendard, de façon aussi voyante que suspecte. Mais finalement je me contenterai d’un texte court.

L’opinion publique est majoritairement hostile à l’accueil de réfugiés. Parce que c’est la crise, parce-que des millions de Français vivent mal. Pour bien d’autres raisons encore.

Aujourd’hui, chaque élu en responsabilité, quel que soit son engagement militant, philosophique ou religieux se retrouve face à sa conscience. Nous élus, devons-nous aller dans le sens de l’opinion majoritaire, ou devons-nous agir en conformité avec nos convictions les plus profondes ?

Je suis un citoyen français, mais aussi un élu de la République. Citoyen – Français – Elu – République. Ces mots ont un sens.

Ma position est simple : je considère qu’il s’agit d’un devoir humain et moral évident d’ouvrir nos cœurs, et donc de se mettre en situation de prendre notre part au soulagement de ce drame.

J’ai fait part cet après-midi de ma position à mes adjoints, que je réunis toutes les semaines en bureau municipal. Je connais la valeur de chacun et ne doutais pas qu’ils partageraient mon sentiment. Cela a été le cas.

Cet accueil, si la situation se présente, se fera alors de façon simple, digne, et efficace.

J’ai donc informé la Préfecture notre possibilité d’accueillir à Nérac une famille, dans le cadre qui sera défini par l’Etat.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Max LAPOIRE 11/09/2015 16:00

Je suggère également la lecture de cet article instructif.
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/09/11/que-vaut-le-statut-de-refugie-de-guerre-propose-par-nicolas-sarkozy_4753246_4355770.html#xtor=RSS-3208

Max LAPOIRE 11/09/2015 12:05

Pardon.
Sont souvent issus de la classe moyenne et seront probablement un bienfait pour la commune ou certains villages alentour.

Max LAPOIRE 11/09/2015 12:02

Bonjour,
Les réfugiés ne sont pas des SDF. Ils ont un domicile qu'ils préfèrent fuir pour assurer un avenir à leurs enfants et sont souvent issus de la classe

Jean 10/09/2015 18:23

Monsieur le Maire, il était certain que vous crouleriez sous les insultes en prenant une position courageuse. Sachez que la majorité des néracais vous soutiennent. Courage à vous !

JL 10/09/2015 17:51

A la lecture des trois commentaires qui précèdent le mien je comprends et partage la tristesse évoquée au début de l'article. Comment en serait-il autrement quand ceux qui viennent condamner la position qui est la votre se cachent derrière des "sentiments" bleu blanc rouge" pour ne pas dire bleu marine et qui, sous des prétextes de grands solidaires s'insurgent contre la faiblesse de l'engagement Néracais.
Alors une seule famille c'est trop peu ? Si je ne me trompe pas l'engagement de la France est d'accueillir 20 400 réfugiés soit un maximum de 5 100 familles de 4 personnes. Sachant qu'il reste bien plus de 30 000 communes dans notre beau Pays l'offre n'est pas si ridicule ni si minime que cela.
Par contre je m'élève contre les propos de J.C qui se veut un grand défenseur de la misère, à condition toutefois que celle ci soit bien Française....e toute amitié, quand on se veut ardent défenseur de la France on commence par respecter sa langue et son orthographe.
Pour en revenir à l'essentiel....OUI à l'accueil d'une(ou plusieurs) famille(s) de réfugiés.
En agissant ainsi nous ne ferons que poursuivre l’œuvre de nos grands-parents et parents qui n'ont jamais hésité à accueillir, côtoyer et j'ose le dire se mélanger avec tous ceux qui ont fui le fascisme et la guerre: Italiens, Espagnols, Polonais, Alsaciens, Lorrains et tous les autres.
Courage N. LACOMBE, continuez.

jc 10/09/2015 15:48

Vous vous foutez du monde ou quoi Nicolas Lacombe ?
Votre discours est méprisant pour nos sdf et pauvres lot et garonnais qui doivent passé en priorité dans leurs propres pays , qui vas payer ? Et avec quel argent ?
C'est pitoyable de tenir de tel propos et scandaleux quand tant des nôtres son déjà dans la misères , et en plus vous vous permettez des leçons de morales à ceux qui ne partage pas votre avis non mais on rêve !!

Nicolas Lacombe 10/09/2015 18:18

Monsieur, je ne méprise bien évidemment personne ni ne donne de leçon de morale. Concernant les SDF, Nérac a deux logements temporaires qui remplissent leur rôle. Quant à nos "pauvres lot-et-garonnais" comme vous dites, je suis bien placé au Conseil départemental pour voir l'argent qui est dépensé pour les prestations de solidarité et je crois que le département remplit tout son rôle. Il n'est pas question non plus de faire passer les réfugiés "avant" les Lot-et-Garonnais... Mais une ville de 7500 habitants est tout à fait en capacité d'accueillir une famille sans mettre en péril son équilibre social. Pour finir, vous communiquez avec vos initiales qui ne me permettent pas de vous identifier, mais je reste à votre disposition pour vous rencontrer. Cordialement.

pooky 10/09/2015 13:55

Les acceuillir pourquoi pas mais pour les faire vivre ou ? Que risque t'on a avoir des migrant pres de chez nous ? De quoi vont il vivre ? Oui j'ai peur de l'inconnue et aimerais bien etre éclairé a ce sujet !

Nicolas Lacombe 10/09/2015 18:19

Il s'agit d'un accueil temporaire, qui sera encadré par les dispositifs d'Etat. Je reste à votre disposition pour vous rencontrer. Cordialement.

Rozes 10/09/2015 08:46

Ce texte est indécent. Cet élu républicain affiche ses sentiments de générosité en bandoullère maisne se propose que d'acceuillir une seule famille. Même si elle se composait de 15 personnes, c'est bien peu de chose pour une bourgade de l'importance de Nérac. Nous avons un élu faux cul ert sans ame, les gens de gauche ne se reconaissent pas dans cet homme qui est plus un profiteur qu'un républicain.

Nicolas Lacombe 10/09/2015 18:21

Monsieur ou Madame, je ne me suis pas permis, comme vous le faites, d'insulter qui que ce soit. Quant à votre mise en doute de mon appartenance à gauche, sachez que depuis plus de 20 ans que je me présente à des élections, j'ai toujours eu les mêmes adversaires, et ils étaient de droite, et toujours les mêmes alliés, et ils étaient de gauche. Je reste à votre disposition pour vous rencontrer. Cordialement.