Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 14:53

Mes Chers Collègues, Monsieur le Président du conseil général, Mesdames, Messieurs,

Vous imaginez la reconnaissance que j’éprouve à l’égard des Néracais au moment où je commence ce quatrième mandat municipal, le second en tant que Maire de notre commune.

Je remercie chaleureusement et avec émotion les 2230 électeurs qui nous ont accordé leur confiance dès le premier tour dans un contexte national peu porteur pour la sensibilité politique qui est la mienne.

Je remercie mes collègues de la majorité municipale qui viennent de me renouveler leur confiance pour les 6 ans qui arrivent.

Mais j’ai aussi une pensée pour plusieurs personnes qui ont accompagné ou qui accompagnent toujours mon engagement pour notre ville et notre territoire.

Je pense à Jacques Vital, qui m’a mis le pied à l’étrier il y a bientôt 20 ans en me demandant de l’accompagner sur une liste municipale et dont les conseils et l’amitié m’ont toujours été précieux.

Je pense à Anne, mon épouse, qui n’était pas favorable à cette nouvelle candidature, mais qui, une fois la décision acceptée a été un soutien irremplaçable.

Je pense à cette belle équipe municipale qui s’installe aujourd’hui, composée de personnalités diverses, bien affirmées, et pour laquelle j’ai beaucoup d’affection.

Je pense à Patrice Dufau dont je sais la valeur qu’il accorde à notre vieille amitié.

Je pense à beaucoup d’autres qui se reconnaitront.

Les résultats du scrutin du 23 mars sont particulièrement nets. Il faut remonter en 1971, quand Georges Caillau obtenait 65% des suffrages au premier tour, pour retrouver un résultat plus important.

Nous avons maintenu la tradition néracaise qui veut que le Maire de Nérac soit élu au premier tour.

Je salue l’opposition municipale, et en premier lieu son chef de file Bernard Dalies. Je comprends votre déception pour l’avoir éprouvée en d’autres circonstances. Soyez assurés que l’attitude des élus de la majorité à votre égard sera irréprochable. Vous aurez à déterminer entre vous le type d’opposition que vous souhaitez mener durant 6 ans. Bien évidemment, nous nous adapterons. Mais je sais qu’il y a à Nérac une tradition de respect des personnes et de qualité des débats à laquelle nous sommes tous attachés.

Chacun fera de ces résultats l’analyse qu’il croit être la bonne. J’ai bien évidemment la mienne. La donner complètement équivaudrait à livrer quelques clefs de succès pour nos concurrents dans l’avenir.

Donc sans entrer dans le détail, je pense que les Néracais ont reconnu la solidité de notre bilan dans un contexte particulièrement difficile. Mais ils ont reconnu aussi le pragmatisme de notre projet pour le mandat qui s’ouvre, fidèle à nos valeurs de solidarité et d’équité, un projet qui donne sa place à tous les Néracais.

Nous avons voulu porter l’idée d’une ville fière de ce qu’elle est, prête à affronter l’avenir.

La campagne électorale a été longue à Nérac. Commencée il y a plus d’un an, les différentes équipes, ont critiqué, proposé, débattu. Il y a bien longtemps que les Néracais n’avaient pas eu à tel point la possibilité de se faire une opinion précise sur le choix qu’ils allaient faire dans l’isoloir. Et cette campagne a été digne, car elle est restée sur le terrain des idées et des programmes, sans attaques personnelles. Autant que nous sommes autour de cette table, au-delà de la joie ou de la déception des uns et des autres, nous pouvons avoir la fierté d’avoir offert aux Néracais un débat de qualité.

Aujourd’hui, les 57 propositions que nous avons portées durant cette campagne constituent notre contrat avec les Néracais pour les 6 ans qui arrivent. Ces 57 propositions commenceront à être mises en œuvre dès cette année, puisque dans quelques jours nous voteront le budget 2014.

Notre premier engagement, qui était de ne pas augmenter les taux communaux durant tout le mandat sera respecté : pour la 8ème année consécutive, ces taux resteront fixes. Aussi, aucun emprunt ne sera réalisé cette année.

On le sait, le mandat qui s’ouvre sera difficile. Plus que jamais il nous faudra développer la complémentarité avec nos partenaires naturels, notamment l’intercommunalité et le conseil général.

Concernant l’intercommunalité, la fusion des trois communautés de l’Albret est une priorité pour des raisons que j’ai maintes fois développées. Il y a beaucoup de nouveaux élus en Albret, il y en aura encore d’autres demain soir. Très rapidement, il va falloir réamorcer la pompe afin que l’énorme travail réalisé en 2013 par les élus et les techniciens des trois communautés en vue de la fusion conserve sa dynamique.

Concernant le conseil général, et je salue la présence du Président Pierre Camani, nous avons besoin de son accompagnement fort pour le projet @grinove. Je sais qu’il croit en ce projet, qu’il le porte avec force. Nous allons continuer.

Notre commune et notre territoire, bel et bien réveillés, ont de beaux atouts à faire valoir. Tous autour de cette table, chacun à sa façon, nous aimons Nérac et l’Albret. Mes chers collègues, au travail !

Partager cet article

Repost 0

commentaires