Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 22:15

mairieVoici mon introduction au débat d'orientations budgétaires qui s'est tenu ce soir :

 

"Mes chers Collègues,

 

Les orientations budgétaires dont nous allons débattre ce soir et dont vous avez pris connaissance dans le rapport qui vous a été adressé sont les quatrièmes de la municipalité que j’ai le plaisir de conduire et elles marquent la moitié du mandat commencé en 2008. Je tiens à remercier mes adjoints pour la qualité du travail qu’ils ont fourni et pour l’esprit dans lequel ils animent leur commission. Ces orientations budgétaires sont le fruit d’un travail partagé, respectueux des engagements pris devant les Néracais.

 

Le débat de ce soir se tient dans un contexte toujours difficile caractérisé par de nombreuses contraintes.

 

La réforme de la taxe professionnelle, dont on a encore du mal à mesurer les effets, suscite le trouble : aujourd’hui, personne ne sait ce que sera le rendement fiscal de la CET, qui remplacera la taxe professionnelle. Mais au final, la « suppression » de la Taxe Professionnelle ne sera pas un allègement d’impôts mais un déplacement du poids de cet impôt de certains contribuables vers d’autres.

 

Le gel des dotations de l’Etat aux collectivités entre 2011 et 2014 ne porte pas à l’optimisme au regard des charges qui elles ne sont malheureusement pas gelées.

 

Aujourd’hui, les Maires sont confrontés à des pressions et à des obligations toujours plus fortes. C’est une des conséquences de la Révision Générale des Politiques Publiques qui entraine très souvent de nouveaux transferts, certes non obligatoires, mais insidieusement suggérés, par exemple en matière de sécurité.

 

Dans ce contexte, la municipalité de Nérac a déjà entamé des efforts de gestion sans précédent. Les dépenses de fonctionnement, en comparant les comptes administratifs 2010 et 2009 sont passées de 6 869 000 € à 6 660 000 €.

 

Les ouvertures de crédits qui vous seront proposées le 31 mars lors du vote du budget primitif 2011 seront aussi revues à la baisse par rapport à 2010. Cela est rendu possible par un contrôle étroit des dépenses, par des consultations bien menées pour les marchées, par une prise de conscience des services du contexte dans lequel nous vivons. Je tiens particulièrement à remercier ce soir Stéphane POMMIER et les services municipaux qui traduisent avec efficacité les objectifs que nous, élus, leur fixons.

 

Nous tiendrons compte aussi dans le budget 2011 des observations faites par la Chambre Régionale des Comptes dans son rapport dont nous avons débattu ici, notamment sur les budgets annexes de l’eau et de l’assainissement qui, bien qu’encore très tendus commencent à se redresser de façon encourageante. Je pense que la prise en régie de la station d’épuration amplifiera ce redressement.

 

Et puis l’année 2011 sera principalement marquée par le début des travaux de la piscine couverte qui est le projet d’investissement le plus important du mandat. Le plan de financement détaillé vous sera présenté lors du vote du budget lorsque tous les lots seront pourvus et lorsque nous aurons l’assurance d’avoir exploré toutes les pistes de financements possibles, ce qui n’est pas encore tout à fait le cas. Il reste notamment une demande de subvention à faire auprès du député de notre circonscription qui a rappelé lors des vœux le 6 janvier qu’il était au service des projets néracais. Un dossier lui sera donc adressé dans les jours qui viennent et je ne doute pas qu’il lui réservera le meilleur accueil.

 

Comme je m’y étais engagé, une communication spécifique sur la piscine sera adressée à tous les Néracais dans quelques semaines.

 

Je ne détaillerai pas maintenant l’ensemble des projets et des politiques de l’année en cours, mais je citerai tout de même, au-delà de la piscine, la zone de santé du Pin, la mise en place du Secteur Sauvegardé, l’Agenda 21, le nouveau conseil municipal jeunes, les logements de Bourdilot, les travaux dans les écoles, les nouveaux vestiaires de rugby, le référendum décisionnel sur la vidéoprotection, sans oublier tout ce qui relève des compétences du Conseil Général et de la Communauté de Communes du Val d’Albret dont je salue la qualité du travail et la qualité des relations que nous entretenons avec elle.

 

Parole tenue aussi concernant les engagements financiers. Nous avions promis en 2008 de ne pas augmenter les impôts plus que l’inflation. Nous sommes allés au delà de cet engagement en ne les augmentant pas du tout. En 2011, pour la quatrième année consécutive, nous ne les augmenterons pas non plus.

 

Concernant la dette et l’emprunt, en 2010, nous n’avons pas emprunté le moindre euro sur le budget ville et de ce fait désendetté la commune de 500 000 €. En 2011, le seul emprunt qui sera réalisé concernera la piscine pour un montant de 2 100 000 €.

 

Voila mes chers collègues les sujets que je souhaitais aborder en introduction à ce débat d’orientations budgétaires. Vous avez pris connaissance du rapport et mes collègues adjoints se feront un plaisir de répondre à vos questions concernant leur délégation. "

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires